5 mars 2015

Città del Vaticano à Roma, souvenirs de ma première visite





Lorsque je reviens sur mes souvenirs de voyages, sur mes premiers mots comme blogueuse voyage, je dois parler de Roma et de la Città del Vaticano.
La petite ville à l´intérieur de Roma, la Basilique de Saint-Pierre, l´enorme Piazza, les Musei Vaticani, ce sont des endroits imposants et sacrés. 
Il s´agit d´une visite presque obligée lorsqu´on passe par Roma, et ça vaut vraiment la peine. 
L´architecture est complètement magnifique. La basilique est vraiment grandiose. Puis, la piazza est monumentale. Endroit de pèlerinage, elle a été nommée patrimoine mondial de l´humanité par l´UNESCO
La vue panoramique depuis la coupole que surplonge la Place de Saint-Pierre, les villes de Roma et du Vatican a été inoubliable. L´arrivée à ce point de vue sublime devient un prix juste pour ceux qui osent monter le long escalier.




Je vous recomande de savourer chaque pas de visite aux Musei Vaticani. Ils sont appréciés parmi les plus importants du monde. 
On y peut apprécier des fresques incroyables, des stucs, des sculptures et des merveilleux bas-reliefs. Il faut marcher et regarder en haut et en bas. Chaque détail mérite s´arrêter. Le plafond de la galerie des cartes géographiques est sublime. Les superbes sols des musées et des chapelles ont une valeur artistique inestimable.
N´oublions pas que le Vatican abrite l´un des plus grands musées du monde et ses collections comptent parmi les plus riches dans l´ héritage de la peinture et de la sculpture italiennes de la Renaissance
Vous allez adorer.
Puis, vous pouvez vous régaler avec la vue de la coupole magnifique autant à l´intérieur de la basilique que à l´extérieur, placé dans la piazza. Ce dome est le chef d´oeuvre de Michel-Ange. Elle a une hauteur de 131 mètres mais ses proportions sont harmonieuses.




Je vous donne plus de détails que je garde dans mes souvenirs.
Dans la salle de la vaisselle des musées il y a d´incroyables peintures faites en miniature, un travail charmant et délicat. 
En autre, j´ai beaucoup aimé les "Chambres de Raphaël". La toile qu´on connaît comme "L'école d'Athènes", qui décrit la réunion des grandes philosophes, est une oeuvre magnifique.
Par ailleurs, j´ai adoré la présence sympathique des gardes suisses du Vatican.




Je vous raconte un moment inoubliable: la visite de la Chapelle Sextine. C´est émouvante, absolument. C´est l´histoire de l´homme, l´histoire de l´art, placées devant nous yeux. 
On lève les yeux vers l´instant de la Création de l´Homme, recréé par Michel-Ange sur les arcades de la Chapelle Sixtine. Ce devient un moment unique. Je ne trouve pas des mots pour le décrire.
Puis, à l´intérieur de la basilique, on arrive devant le chef-d´oeuvre de Michelangelo Buonarotti: "La Piéta". Elle est petite. Les gestes, les détails sont incroyables. La pièce est placée par derrière d´un verre à cause des dommages qu´elle a subi il y a quelques années. 





À ce point, qu´est-ce que je peux ajouter à mes visites du Vaticano?
En vrac, j´aime mes anciennes clichés de la coupole de Saint-Pierre, lorsque la lumière passe à travers les petites fenêtres.
Puis, celles de la belle Piazza San Pietro, l´obélisque, les colonnades, les fontaines et les statues de saints. 
Oui, mes clichés de la Città del Vaticano, j´en ai par dizaines.
Une visite que je garde parmi mes meilleurs souvenirs de voyages.

1 mars 2015

DZ Bank Berlin et Frank O´Gehry, associés par un poisson géant



L´histoire commence à quelques pas de la Porte de Brandebourg et de la Pariser Platz
Nos visites guidées dans Berlin commencaient toujours là-bas. 
Cette fois, notre guide nous a invité à visiter la DZ Bank. Du coup on s´est demandé "Pourquoi ca? S´il s´agit d´un quartier d´affaires, ce n´est pas précisément un endroit extraordinaire..." 
Mais, une fois dedans, on se croit dans une sorte d´aventure. 
Une baleine d´acier, bois et verre géant nous donne la bienvenue. Au cœur même de la préstigieuse DZ Bank il y a un énorme poisson confortablement installé de sol à plafond.



La bête semble menacant. 
Pourtant, elle reste tranquille. Le temps de notre guide pour s´expliquer et nous rassurer. La baleine restera doucement placée car à l´intérieur elle garde une salle de conférence high tech.



Ce poisson est l´oeuvre de l’architecte canadienne Frank O´Gehry. Je dois avouer que je l´admire beaucoup. 
On nous apprend qu´il a trouvé dans la forme de la baleine l’exemple parfait du mouvement, une manière de le capturer pour le placer dans un édifice. 
La forme à l´intérieur de la banque DZ à Berlin a été bien réussie.

26 février 2015

36 heures à New York, mes coups de coeur


36 heures à New York!
Oui, je comprends, peut-être que ce temps ne soit pas suffisant.
Mais si on a seulement une journée et demi à la Grande Pomme on doit faire un tout petit effort pour bien profiter le court séjour.
Mon secret? C´est d´avoir un plan. Un petit peu d´organisation, ça vaut beaucoup.
Moi, je n´aime pas les avis du type "faites-20-choses-par-jour".
Moi, je préfère m´amuser et prendre mon temps pour me régaler des paysages, pour déguster mes repas, pour flâner, pour me mettre dans la peau des locaux et profiter de l´ambiance de la grande ville.
Alors, je me lance.
Voici mes coups de cœur pour ces 36 heures grandioses à New York.


Tout d´abord, une expérience à ne pas rater: la vue panoramique de la grande ville. 
Il faut se rendre au Rockefeller Center, l´ensemble de gratte-ciels entre la Fifth Avenue et l´Avenue des Amériques. Le rendez-vous est dans le plus haut étage, celui qu' on connait sous l' appelation de "Top of the Rock". Là-bas on peut se plonger dans une aventure sans égal et monter jusqu' au 67e étage. 
Je vous propose ainse de prendre de la hauteur et arriver jusqu´au top pour regarder Manhattan.
Oh-la-la!
Je vous assure: c´est inoubliable. 




Puis, il faut visiter le Parc Central, absolument.
C´est l´apercu parfait de la joie de vivre à Manhattan.
New York, la grande ville qui ne dort jamais, possède cet île géante, merveilleuse, placée juste au milieu de la "Grande Pomme": le Central Park.
Création du paysagiste Frederick Law Olmsted, cet énorme jardin est en fait le plus grand espace vert de la ville
Le parc possède nombreux secteurs et jardins intérieurs. L´un de mes favoris est le Conservatory Garden, un véritable jardin "à la française", donc la balade à l´intérieur devient un plaisir. Il y a longtemps, ce jardin était une serre dont les vestiges sont toujours présents dans l´un des côtés.
Que c´est beau.



Côté déjeuner lors des promenades, j´aime visiter Katz´ Deli dans le Lower East Side pour déguster le célèbre sandwich de pastrami ou le magasin Soho de Dean and Deluca pour goûter la charcuterie, du fromage ou un bon assiette de sushi neoyorkais.

De Soho, New York 2012
De Soho, New York 2012
Côté quartiers, mon favori est le district du SoHo.
À mon avis, un séjour n´importe lequel doit inclure une belle promenade dans le "South-of-Houston-Street"
Le SoHo est "Le" quartier branché new-yorkais placé entre Little Italy, Chinatown, Greenwich Village et Nolita. Il abrite autant des édifices singuliers, les cast iron buildings, des rues pittoresques et des boutiques renommées. 
Il s´agit d´un univers gourmand, cosmopolite et luxueux en même temps. J´adore.



Côté promenades, je vous recommande de visiter The High Line
Moi, j´aime le concept de ce jardin, autrefois un chemin de fer presque ruiné, qui maintenant est devenu une manière pittoresque d´intervenir certains espaces surélévés de la ville. Le long du parcours on découvre de la végétation de saison et des "compost spaces", des potagers à l´angle des rues. 
The High Line est un jardin beau qui traverse un morceau de Manhattan dans le Meatpacking District et qui ressemble la Promenade Plantée de Paris.



Enfin, je laisse toujours de côté le shopping. Je préfère me plonger dans les musées neoyorkais. Il y en a plusieurs bien sûr, mais je vous recommande de visiter le MOMA, le célèbre Musée de l´Art Moderne de Manhattan
Les œuvres merveilleuses se déploient sur six étages. C´est un édifice remarquable et moderne, magnifique en soi même. 
J´ai adoré, bien sûr. C´est l´une des plus belles portes d´entrée au monde de l´art de nos jours. Il s´agit d´une visite incontournable.

New York est une ville surprenante où même un court séjour peut devenir une expérience merveilleuse.

23 février 2015

Expo aux pieds du Monument au Drapeau à Rosario, en Argentina




En occasion du Dakar version 2014, le célèbre Monumento au Drapeau à Rosario a été l´endroit du départ de la course mais aussi le hôte d´une expo pittoresque de voitures et motos anciennes, apartenant à collectionneurs de la ville et des alentours.
On parlait d´un “Encuentro de Pasiones”, c´est à dire, le rendez-vous des passionnés des voitures et des courses. Il s´agit d´un public autant exigéant que sympa.




Le cadre était le monument magnifique, un endroit de privilège pour commencer a profiter du Rally Dakar en Argentine.
Malgré la grande chaleur de l´été, les collectionneurs accompagnaient ainsi la visite des équipes, surtout ceux qui allaient réprésenter notre pays.
Les amoureux de la compétition sont nombreux. C´est évident. 




Des voitures incroyables se sont placées sur la rue Santa Fe. La plupart datait des années ´30 jusqu´à ´60. Les machines étaient impeccables. Elles étaient des véritables bijoux.
Entre le Passage Juramento et le propylée du monument, le "Moto Club Rosario" avait accompagné l´expo de voitures avec une collection de motocyclettes appartenant à la même époque. Elles attiraient l´attention des promeneurs, surtout des jeunes.




La mairie de Rosario organisait l´exposition était comme une sorte de rendez-vous entre l´histoire de Rosario, les passionnés des “fierros” et la musique. Tout était prêt pour un concert de tango sous les étoiles.
Nous, les rosarinos, nous avons délecté avec la collection de machines anciennes qui parcouraient autrefois les rues de notre ville.
Même mon père en avait une. Je adorais!




On regarde ces machines et on peut bien rêver d´aventures. On imagine l´un de ces camions “Big Rocket” qui montent la rue Santa Fe au son des claxons, ou certains jeunes qui courent à grand vitesse sur l´Avenue Belgrano au bord des motos "Gilera" ou “Harley Davidson” qui semblent toutes neuves.
Bon, il s´agit d´un exercice de l´imagination je dois avouer.




Les voitures et ses fiers propriétaires étaient prêtes pour une fête de couleurs et étégance. Je suis restée bouche bée en regardant autant cette Zündapp impeccable comme la petite voiture rouge ou la Renault 4, la dite “Renoleta”. Moi, j´en ai eu une il y  a longtemps. Ces voitures étaient "la classe" surtout les Ford datant 1930, noires et brillantes. 





Une Chevrolet des années ´60 exhibait le capot ouvert où les pièces du moteur se réfletaient sur le miroir à l´intérieur. Que c´était pittoresque ça. 




À seulement quelques mètres, on trouvait une célébrité, la coupé Fiat Torino. Puis, la Chevrolet couleur rose qui ressemblait celle de Penelope Pitstop “Glamour” sur les dessins animés des années ´60, les Wacky Races.
Maintenant, les petites filles confondent la voiture rose avec celle de Barbie. Que les temps changent, n´est-ce pas?



“Encuentro de Pasiones” a été ainsi une fête, le rencontre des “fierreros”, les passionnés des voitures, un petit apercu pour attendre le grand événement du départ du Rallie Dakar 2014 à Rosario, en Argentine.

Mes coordonnées:
“Encuentro de Pasiones”
Monument au Drapeau
Rosario, Argentine